A partir du 27 août, suivez nos correspondantes Delphine et Martine au 5ème Symposium des Urban Sketchers à Paraty!

vendredi 22 juin 2012

Une cabane en bois pour la Comédie Française


Pendant un an la Maison de Molière est en travaux. Ca m'a beaucoup amusé de voir cette immense cabane en bois installée à deux pas du bâtiment historique. Elle se situe galerie d'Orléans entre les colonnades qui séparent les jardins du Palais Royal et la cour qui accueille les colonnes de Buren.
Je n'y suis pas encore allée, mais mes amis ne tarissent pas d'éloge sur ce "Théâtre de l'Ephémère" qui a une excellente acoustique et une visibilité parfaite.
Des places de strapontins en bordure des allées sont vendues 5 euros une heure avant le début des spectacles selon une tradition de la Comédie-Française perpétuée depuis l'époque de Napoléon. Alors allez-y... tentez votre chance !

jeudi 14 juin 2012

Rue Montorgueil, coeur de Paris


La rue Montorgueil est tout près du Forum des Halles, c'est une rue piétonne et pittoresque avec de nombreux cafés : c'est pratique pour dessiner quand il pleut.

mardi 5 juin 2012

Palais de Tokyo / Paris


Le Palais de Tokyo à Paris a rouvert après quelques mois de travaux (rénovation par les architectes Lacaton & Vassal). L'exposition inaugurale est La Triennale "Intense proximité" jusqu'au 26 août 2012. Elle envisage ce que cela signifie de créer aujourd’hui dans le contexte d’une scène artistique française mondialisée et diversifiée.
L'espace du sous-sol s'étend sur toute la longueur du bâtiment et va jusqu'à la Seine. C'est là que j'ai fait la première aquarelle.



Ici, c'est l'entrée du Palais de Tokyo avec une installation "suspendue" de Peter Buggenhout. Allez-y!

dimanche 3 juin 2012

Rue des Lombards


La rue des Lombards dans le quartier Saint-Merri est une rue très passante, avec beaucoup de restaurants. Vendredi dernier, c'était le premier soir de douceur depuis de longs mois ! La rue était donc vraiment pleine de monde et d'ambiance. Je me suis assis à une table en terrasse d'un petit restaurant japonais, et j'ai croqué la rue et son animation.

Une des conséquences de croquer en pleine rue, c'est que vous pouvez susciter la curiosité des passants. En l'occurrence, le personnel du restaurant a suivi avec intérêt la progression du dessin : l'encre en attendant la soupe, et puis l'aquarelle après le chirashi... J'ai eu droit à du nougat gratis ! Vive le dessin urbain !