Ouverture des inscriptions le 23 mars pour le 6e Symposium des Urban Sketchers à Singapour du 22 au 25 juillet 2015!

mardi 24 mars 2015

Indigo, un périple bleu.


C'est le nom d'une très jolie exposition qui a lieu jusqu'au 2 mai 2015 à la Bibliothèque Forney  dans le 4ème arrondissement. C’est un voyage autour du monde où on est immergé dans ce bleu....
Je trouve ça fascinant! Comment il y a au moins 4000 ans, des hommes se sont-ils rendu compte qu'ils pouvaient extraire une couleur bleue de plantes tout à fait vertes?
En allant à cette exposition en fait je ne pensais qu'au pastel.....
Effectivement en  Europe on utilisait une plante à bleu dénommée pastel, puis vint la concurrence des teintures importées d'Inde , cet indigo dont la concentration  en pigment était 30 fois supérieure le remplaça au XVIIIème siècle et il fut détrôné à son tour en 1882 par l'indigo de synthèse.
Sur mon dessin à gauche une veste de paludier de Guérande sur une couverture des Cévennes, à droite des tenues traditionnelles du Vietnam  et du Laos où ils aiment l'indigo presque saturé ( presque noir).... une très grande variété de couleurs.. heureusement car je n'avais pas de couleur indigo dans ma palette ;).



J'ai bien aimé cette entrée de l'exposition avec des parapluies de bergers accrochés à l'escalier. 


Ici la cour intérieure de la bibliothèque Forney qui se trouve dans le magnifique hôtel de Sens que je dessinerai en entier un de ces jours! j'ai trouvé cette couleur rouge cadmium surprenante sur ce bâtiment!

jeudi 19 mars 2015

EL DUENDE, exposition et créations en direct chez Aracanthe.

EL Duende 5 mars 2015 - carnet aquarelle Boesner 14x 39 cm <![endif]-->
J'étais invitée la semaine dernière à participer à "El Duende", évènement au sein de l'Association Aracanthe, au 44 rue de Tourtille, dans le quartier de Belleville.
Nous étions 7 sculpteurs, photographes et peintres pour tenter d’explorer ce thème.

Le comédien Rodrigo Ramis nous a interprété le texte de Federico Garcia Lorca : "Jeu et Theorie du Duende". Lorca construit, entre jeu et théorie, une poétique du duende qu’il sépare, à travers de nombreux exemples, de la notion de muse et de celle d’ange.
Pour le dictionnaire de l'Académie espagnole (1732), un «duende», est le terme commun pour désigner les démons domestiques. Ce terme devient en Espagne le charme mystérieux et ineffable qui se rapporte entre autres au flamenco, et à la tauromachie.
 
Sergio Valadez à l'accordéon le 6 Mars - carnet aquarelle Boesner14x39 cm
L’interprète musicien, chanteur ou danseur acquiert cette disposition spéciale rappelant la transe, où le génie, l'inspiration, vient soudainement et tout  lui réussit sans virtuosité. 
Sergio Valadez, qui est aussi peintre, nous interprète de vieilles chansons françaises, le public l'accompagne en chantant. 

Patrick faisant une sculpture en direct - carnet aquarelle Boesner14x39 cm

Je tente de capter l’ambiance, mais tout le monde bouge et mon sujet, Patrick Massip, s’est déplacé pendant que je cherchais à le croquer, me voici avec le personnage principal d’un coté, l’ébauche de sculpture de l’autre, la fille de Patrick qui commente, la lampe qui fait contre-jour, l’enfant dans les bras de sa mère qui regarde, les rouleaux de Mirella entassés , tout se bouscule, .... j’expérimente  mon nouveau pinceau laveur Pentel… 

vendredi 13 mars 2015

Revue de musées!


Je ne sais pas si c'est parce que je suis scénographe ou parce que j'aime la peinture et les oeuvres d'art depuis des années mais je passe ma vie dans les musées et les expositions. J'aime quand les artistes transforment complètement les lieux. En les peignant, je m'approprie à la fois le travail de l'artiste mais aussi l'espace qu'il modifie.
Sous la grande pyramide du musée du Louvre, Claude Lévêque a érigé un long fil lumineux qui se met à vivre au coucher du soleil. Ici, j'ai tenté de capter cet instant fugace. A voir jusqu'au 4 janvier 2016.


Au Palais de Tokyo, c'est une membrane translucide qui a été déployée par le collectif Numen/For Use pour l'exposition Inside qui s'est terminée en janvier. Accessible aux visiteurs, elle laissait apercevoir des ombres se déplaçant d'un bout à l'autre de l'espace à trois mètres du sol.
[aquarelles, 21x60cm sur carnet aquarelle moleskine]


Le dernier dessin a été peint depuis le 4ème étage du Centre Pompidou, cette grande sculpture de Calder, Nageoire, 1964, crée des cadrages étonnant sur Paris.
[aquarelle, 13x41cm sur carnet aquarelle moleskine]

samedi 7 mars 2015

Une autre vision du Marais, entre pluie et soleil.

Depuis le café à l’angle rue Payenne / rue du parc Royal
Avec Paris Sketchers, nous avons fait une première séance de dessin dans le Marais le 14 février. C'était une journée parsemée par de petits averses, heureusement qu’il y a les cafés pour s’abriter.

Place Sainte Catherine
A deux reprises, je suis retournée dans le Marais pour avoir un peu plus de lumière et pouvoir me poser à l’extérieur.
Square-Saint-Gilles-Grand-Veneur
Je me suis focalisée sur ce petit square bien caché derrière les immeubles et non visible depuis la rue. Il est bien isolé du vacarme du Marais surtout lors d’un beau dimanche où les rues grouillent de promeneurs.

Voici une des deux entrées pour accéder au square. J’étais intriguée par l’emblème à trois cors au dessus du porche, mais je n’ai pas pu en savoir plus.

Rue des Arquebusiers
 Une autre vue du jardin. Quand les roses fleurissent, ça doit être très joli.

Square-Saint-Gilles-Grand-Veneur

mardi 3 mars 2015

Le Marais entre froid et averses

Hotel d'Albret. Rue des Francs-Bourgeois.

Marion et Delphine nous ont donné l'occasion de dessiner le Marais en vue de l'exposition au Musée Carnavalet. Entre architecture, boutiques, cafés, scènes de rue... le choix est très large! J'y suis déjà allée par trois fois et le sujet est inépuisable. Alors n'oubliez pas le rendez-vous du 8 mars prochain avec gants, doudounes et pliants !

 Exposition à l’Hôtel de Ville. Design et artisanat d'art.
Drôles de patisseries... dont une authentique et délicieuse !

 Rue de Turenne. Une deuxième peau métallique.