mardi 29 mai 2012

Autour de la rue Mouzaia


Exit l’image polluée, grise et bruyante de Paris !
Perdez-vous par une journée inondée de soleil à travers les impasses fleuries qui traversent le quartier Mouzaia et découvrez un Paris coquet débordant de charme et de roses parfumées. Une fenêtre ouverte laisse échapper l’esquisse hésitante d’une sonatine de Mozart, un chat tigré sommeille à l’ombre de la glycine, la vie s’écoule tout doucement…  Je vois la vie en roses aujourd’hui !


Pour obtenir avec l'aquarelle de belles couleurs lumineuses et éclatantes et préserver la fraîcheur des tons, je n'utilise jamais de noir. Je crée mes ombres colorées en mélangeant violets, bleus et bruns.
Les verts seront éclairés grâce à un lavis jaune citron en sous-couche et rehaussés avec des ombres violacées.
Je n'oublie pas dans ma palette de me procurer le vrai rouge magenta qui seul sera capable de rendre l'éclat des roses roses !
Et toujours le travail dans l'eau qui permet de jouer avec les taches, les sertis et les fusions
- Delphine Priollaud-Stoclet (c)


 Dans les rues adjacentes au quartier de la Mouzzaïa, il existe des coins pittoresques de demandant qu'à être dessinés.
J'ai choisi un escalier au milieu des immeubles, rue de Crimée. La végétation a du mal a reprendre le dessus sur le béton dans quelques fissures crées par les mouvements du terrain.

Plus bas, Place du Danube, quelques dessinateurs finissent leurs croquis en sirotant leurs consommations. La statue au milieu de la place portait un nez rouge qui rehaussait son teint pâle.

- Michel Colson


Aujourd'hui, rendez-vous des Urban Sketchers orchestré par Delphine: nous nous sommes retrouvés rue Mouzaïa dans le XIXème arrondissement de Paris. De très jolies maisons avec jardins et au lointain, les barres d'immeubles du quartier de place des fêtes. Le contraste est saisissant.
- Marion



Dans ce quartier les rues piétonnières sont pleines de charme , dans celle que j'avais choisie beaucoup d'enfants et de promeneurs sont venus discuter avec moi. Un moment très sympa.

- Martine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire