lundi 6 août 2018

La Joie de Paris / Joy of Paris

 [ par Claire Archenault ]



Ces derniers jours ont été happés par la pleine lune et la coupe du monde de foot .
Dans ces moments transparents, exceptionnels, et très hauts en température, j'ai croqué avec mes moyens, la diversité et la joie des gens cela se passe tout près de chez moi, assise en haut des marches de l'escalier de la rue Villiers de l'Isle Adam, des musiciennes et un percussionniste viennent enchanter ce premier jour de l'été

Quelquefois, j'ai la nostalgie, c'est alors Mozart ou Rakmaninoff qui m'enseignent une simplicité de gestes, une vibration… merci à KiyokoYoshimura et Isabelle Leterrier de m'avoir emmené, grâce à leur générosité à peindre pendant leur concert très intime!
Improvisation, pour les graveures de Sfumato, atelier d'Estampes (gravure et lithographie) à Montreuil
Kiyoko Yoshimura, violoniste professionnelle, n'avait pas joué devant un public depuis son accident ...
Isabelle, pratique la flute traversière, mais n'avait jamais joué en public
Le petit noir, en bas est un bronze de Corinne Forget (groupe de chevaux humains) et Kiyoko a décidé d'improviser autour de sa sculpture, un grand moment d'une heure environ si chaleureux.


Ici, c'est un square ordinaire, où les enfants jouent aux jeux d'eau, comme dans tous les squares des grandes villes
J'adore ressentir que j'appartiens à une communauté, ce sont des moments forts quand je prends le pinceau juste pour témoigner sans paroles…
La plupart du temps les gens viennent à ma rencontre, voir m'importunent dans ma tacherie de peintre mais ces moments là sont précieux
Comme tous les croqueurs urbains, j'aime ces dérangements de l'autre, dans la rencontre, l'interpellation, qui me conduisent vers plus de liberté, dans mes gestes, et beaucoup de joie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire