jeudi 1 novembre 2018

Les Soirées Dessinées croquées sur le vif à la Cité de l'archi!

[ par Urban Sketchers Paris à l'invitation de Marion Rivolier ]


[aquarelle de Marion Rivolier] 
Marion :
Nous avons déjà organisé plusieurs rencontres lors de nocturnes à la Cité de l’architecture. C’est toujours un moment particulier fait d’échanges et de partage. Lorsque Pauline Robert m’a proposé d’être les invités d’honneur de la Soirée Dessinée du 11 octobre, j’ai sauté sur l’occasion de passer une nouvelle soirée extraordinaire.
En début de soirée, nous étions une grosse quinzaine à nous installer autour du grand panneau installé au milieu de la galerie des moulages. Une douce lumière pénètre par les grandes fenêtres. Les trois artistes se mettent à travailler : l’un d’entre eux brandit un grand pinceau avec lequel il met en place un bâtiment moderne. Les autres traitent de détails d’architecture plus ancienne. Ils sont concentrés, et travaillent en musique. Nous nous sommes installés autour d’eux et nous les croquons sous tous les angles. J’aime beaucoup voir les œuvres en train de naître, c’est passionnant.


La soirée continue avec d’autres arrivants, des visiteurs curieux et de nouveaux dessinateurs , des sketchers mais aussi des dessinateurs. Un grand papier est installé de l’autre côté du panneau et trois nouveaux artistes s’attaquent à d’autres sujets.

[dessin de Béatrice Kluge] 
Béatrice :
C'était une ambiance étonnante; un grand espace haut de plafond, coupé par ce mur de dessinateurs.
Dessiner des gens qui dessinent présente un avantage certain : ils ne bougent pas trop. Mais je ne me suis pas aventurée à reproduire leur dessin en évolution en même temps que le mien.



[aquarelle de Claire Archenault] 
Claire :
Dans l'écrin de la Cité de l'Architecture, au milieu des sculptures du Moyen-Age roman, les artistes des "Soirées Dessinées" commencent plusieurs réalisations en grand format, chacun avec son propre thème et technique. C'est un beau moment d'énergie partagée, l'un avec un pinceau de théâtre, l'autre avec un stylo bic, le troisième avec une plume, qui se concentrent pour reproduire en direct leurs maquettes. Quoi de plus tentant que de capter leur gestuelle! C'est aussi rapide qu' une séance de modèle vivant, quelques taches de couleur pour saisir ce moment. au milieu de nombreux Urban Sketchers Parisiens venus comme moi à l'invitation du Musée. Et la musique nous accompagne…

[dessin de Delphine Priollaud-Stoclet]
Delphine :
Sous le regard des saints et des gisants, tantôt goguenards, parfois intimidants, je me livre à une expérience inédite : dessiner sur le vif des dessinateurs le temps d’une performance graphique inédite. Jolie mise en abîme ou métaphore de l’arroseur arrosé… je ne sais pas.
Les artistes du collectif Les Soirées dessinées peignent, imperturbables. Surgissent alors angelots de grisaille, élévations encrées, lignes de fuite.
Un peu déstabilisée par toutes ces dimensions qui s’emmêlent, celles du carnet intime et de la performance affichée, je navigue moi aussi dans l'espace.

[dessin de Oludotun Fashoyin]
Oludotun :
Ayant été absent aux soirées de dessin précédentes à la Cité de l'Architecture, j'ai décidé cette fois d'être au rendez-vous. Une Galerie des moulages bien éclairée, des artistes invités déjà à l'oeuvre, des dessinateurs appliqués dispersés autour d'eux, le cadre était bien studieux. L'idée de rejoindre la plupart des gens qui dessinaient les artistes au travail me titillait, mais pas suffisamment. J'ai alors regardé autour de moi et fini par trouver mon sujet dans un ensemble de sculptures installé devant une fenêtre depuis laquelle on pouvait admirer le sommet de la tour Eiffel, au fond des arbres du jardin du Trocadéro.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire