mardi 12 juillet 2016

Parisienne au bord de mer

[ Par Brigitte Lannaud Levy ]



Voilà, après un bien triste hiver parisien sous les attaques terroristes et un printemps maussade qui ne nous a pas donné beaucoup d'occasions de dessiner en extérieur, il est temps de prendre un grand bol d'air marin. L'occasion pour moi de retrouver ma Bretagne nord, sur les bords non pas de l'océan Atlantique mais de la Manche: à Saint Briac-sur-mer plus exactement. Ci-dessus, la digue de Longchamp construite dans le béton en forme d'escalier géant, protège les habitations des fortes houles à marée haute et sous fort coefficient. Au loin la jolie pointe sauvage de la Garde Guérin, repère de chauve souris la nuit.


L'Alizé, sur la digue est le spot où tous les surfers se retrouvent pour boire un coup après avoir affronté les vagues. Ce jour-là, c'était grand soleil mais aussi grand vent. Pas facile de peindre dans mon carnet, j'avais oublié mes pinces et les feuilles n'arrêtaient pas de s'envoler. Et puis, je n'ai pas fait attention au soleil et je me suis retrouvée couleur Alizarine crimson.


Notre maison s'appelle "La Capricieuse", le nom d'un ancien voilier qui croisait au loin sous ses fenêtres. Si mes dessins de vacances sont datés à gauche c'est que je me suis lancée le défi avec ma nièce Sketcheuse Anna Maria de réaliser pendant l'été un croquis par jour. À cette occasion, comme le peintre breton Mathurin Meheut quand il voyageait, je me suis fabriquée un tampon de signature spécifique à cette série. Très bel été 2016 à toutes et à tous, qu'il soit haut en couleurs et en bonheur surtout.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire