Les inscriptions pour le 5ème Symposium des Urban Sketchers à Paraty sont ouvertes!

mercredi 18 décembre 2013

Dans les pas de Rodin...

Jardin du Musée Rodin, Paris, 7ème- J Pietra

Parfois, au milieu du bruit et dans l'agitation permanente parisienne, il faut savoir se ressourcer. Un grand classique est ce jardin d'hôtel particulier, qui va bien sûr avec la visite du musée. Autant l'esplanade des Invalides voisine est à un grand desert sonore, autant celui-ci est un havre de paix, par ses proportions et ses hauts murs qui le protégent. 
Le dôme scintille doucement dans cette lumière douce de l'hiver. Les sculptures jouent les complémentaires de couleur avec les feuilles des tilleuls et des érables. Au milieu du grand bassin trône Ugolin et ses enfants, tout droit sortis de l'Enfer (Divine Comédie de Dante). La pose intrigue, la sculpture est complexe, un bras par ci, une jambe par là. J'ai compris après, avec l'histoire, je vous la mets même si elle n'est pas drôle. Fait prisonnier, rendu fou par la faim, Ugolin finit par dévorer ses enfants morts, ce qui lui vaut la damnation. Rodin choisit de représenter juste le moment d'avant, dans une pose humiliante et desesperée pour cet homme, qui touche le fond de la dignité humaine.
Je n'étais pas attirée pour dessiner cette sculpture, et pour cause! C'est la petite dans le fond qui me plaisait. Mais tous les regards convergent vers le bassin, on ne peut y échapper, du moins depuis les bancs disponibles... 

stade intermédiaire sans la coupole

Bon puis après je suis allée me rechauffer à l'intérieur, parce que quand même rester 1h dehors en décembre, ça caille. Et encore j'ai peint direct à l'aquarelle sans dessiner pour gagner du temps...
Mais ce qui est bien c'est qu'on se régale aussi à l'intérieur pour sketcher...
Surtout avec la belle expo du moment sur les statues grecs et romaines, source infinie d'inspiration pour Rodin




On retrouve à droite "La méditation", version plâtre et sans bras de celle du jardin, que je pourrais dessiner au moins 10 fois sans me lasser tellement j'en aime les courbes... 

Bonne visite!

1 commentaire: