lundi 8 août 2016

Jazz dans la bocage

[ par MatLet ]

 

Ilhan Ersahin's Istanbul Sessions, une sacrée énergie !
J'ai été invité par le festival Jazz dans le Bocage à sketcher pendant deux jours, dans les coulisses de l'événement.
Installé sur la scène, à l'abri du regard du public, mais à quelques centimètres des musiciens, j'ai pu les croquer pendant leurs performances respectives.

Grégory Privat se contorsionne sur son siège pendant qu'il joue et semble se noyer dans son piano !

Sonny Troupé harangue le public
Pendant que je dessine, je ressens la musique d'une manière totalement différente d'un concert habituel. L'énergie des musiciens alimente mon pinceau et le rythme auquel je peins. Et puis parfois, cette énergie est tellement puissante qu'elle m'interrompt, et je n'ai d'autre choix que de les regarder performer, oubliant mon croquis, fasciné.

Erik Truffaz

Le batteur et le guitariste de Erik Truffaz mettent le feu à mon croquis !

La violoniste et chanteuse Yilian Cañizares nous fait vibrer au rythme de Cuba... 
A la fin de chaque concert, je vais voir, un peu timide, les artistes pour leur montrer le résultat. Leur accueil est hyper chaleureux et positif, certains prennent tout le suite les croquis en photo pour les partager sur les réseaux sociaux !

... tandis que son percussionniste entre en transe !
Derrière cet événement artistique, je découvre toute une ruche de travailleurs : ils sont 70 bénévoles, à la régie, aux caisses, à la buvette mais aussi aux cuisines qui travaillent jour et nuit pour faire tourner le festival ! Ils m'acceptent rapidement comme un des leurs et s'attardent régulièrement sur mon carnet qui se remplit au fil des concerts... avant de repartir en courant vers leur poste de travail !
Bref, des concerts incroyables, une équipe génial, une expérience de sketching inédite pour moi... j'ai déjà mes billets pour l'année prochaine !
Les volontaires au boulot

Aucun commentaire:

Publier un commentaire