jeudi 26 avril 2018

Une journée en banlieue, Draveil

[par Agnès Selles]



Habitant en banlieue, les jours de grève à la SNCF, j'évite de me déplacer à Paris sans absolue nécessité.
Voilà l'occasion rêvée pour me mettre, enfin, à dessiner ma ville. Même si Draveil n'est pas un haut lieu du tourisme en Essonne, la petite place du marché et son église sont déjà des sujets intéressants. Nous étions donc, ce matin là, deux sketcheurs banlieusards à attirer l"attention et les conversations des clients du marché, peu habitués à voir des gens dessiner dans leurs rues.


L'après midi, retour toute seule au centre ville, déserté par la foule du matin. Silence. Il fait beau, il fait chaud. Les gens sont restés au frais chez eux ou se promènent à la base de loisirs voisine.
Et même si je m'installe devant cette crèche, l'Ile aux bambins, aucun bruit d'enfant ne vient troubler le calme de l'après midi car elle est fermée depuis plusieurs mois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire