jeudi 2 novembre 2017

Crépuscules et bières parisiennes

[ par MatLet ]



Boire ou dessiner... nous avons la chance de ne pas avoir à choisir ! Quoique personnellement, j'ai souvent eu peur que les vapeurs d'alcool me fassent rater mes croquis...
Mais ces derniers temps, je me suis plusieurs fois laissé aller au croquis d'après bière, surtout quand je me retrouvais à l'extérieur avec des amis.
Ci-dessus, après un dimanche de dessin avec tout le groupe Urban Sketchers parisien, Dooby un dessinateur Israélien, me confie qu'il continuerait bien à explorer la capitale. Et nous voilà donc partis pour les buttes Chaumont. Mais en ce mois d'octobre, la lumière est déjà déclinante à 19 heures. Juste le temps d'attraper des bières chez un vendeur ambulant et nous voilà dans l'herbe à essayer de capturer l'heure bleue. Au fur et à mesure que nous dessinons, tout change autour de nous, mais finalement, j'aime bien cet ultimatum que nous impose la fin du jour : pas le temps d'ergoter sur les détails ou les mélanges de couleurs, il faut agir !


Un autre soir au Ground Control, toutes les conditions sont réunies : ma copine et son amie en grande discussion, de la bière, une belle lumière de fin de journée et l'architecture industrielle de cet ancien site de la SNCF pour l'inspiration. Le croquis tangue, mais je m'amuse bien !


Et puis, parfois on rate le coucher de soleil et on dessine carrément de nuit. Aux Frigos, une autre ancienne friche, malgré l'heure tardive et les quelques cocktails avalés, je suis séduit par le contraste entre le ciel et la lumière jaune des ampoules qui nous éclairent. En plus j'ai un nouveau feutre à tester ! C'est parti !
Evidemment, ce n'est qu'en rentrant chez moi que je m'aperçois que j'ai laissé pas mal de blanc dans mon jaune...
Mais quelle que soit la qualité de ces croquis, j'ai surtout apprécié les échanges. Le groupe de jeunes aux buttes Chaumont, le monsieur au polo rayé à Ground Control, pas mal de fêtards des frigos sont venus me voir pour regarder les croquis discuter un peu.
Finalement, dans la bière ou le dessin, le meilleur côté ça reste la socialisation !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire