jeudi 11 janvier 2018

Les couleurs me poursuivent

[ par Tula Moraes ]



Je me réveille et je me rends compte que je n’ai plus d’encre noir indélébile pour mon stylo calligraphique, je me dirige vers la rue Louis Philippe. Volontairement j’ai laissé ma carte bleue à la maison car quand je rentre dans cette magnifique boutique, je me laisse emporter; c’est pour moi une stratégie de survie avoir juste un peu d’argent sur moi, avant de franchir la porte de n’importe quelle boutique de matériel d’art.
Lateral de l'Opera Garnier

Je me glisse avec des yeux clignotants dans tous les sens, avant de m’éparpiller et de perdre mon objectif, le vendeur s’approche, je me concentre et je lui demande de l’encre noire, il souffle et me répond qu’il ne me donnera pas d'encre noire. J’ouvre mes grands yeux et il me montre une palette avec une multitude d’encre en couleurs.
Sans qu’il se rende compte, il me soulage, moi naturellement passionnée par l’explosion des couleurs, j’ouvre un grand sourire en regardant toutes les couleurs d’encre, je me perds, je demande conseille, et je repars avec du bleu... du orange et du rose.
Et hop !!! c’est reparti pour des nouveaux dessins en couleurs

Aucun commentaire:

Publier un commentaire