samedi 20 mai 2017

Bizarreries spatiales à Barcelone

[ par Sophie Voisin ]

 

Carrer de Pere IV (sketchcrawl final)

A la mi-avril, nous étions une trentaine de sketchers d’une bonne dizaine de nationalités différentes à participer au workshop USK « Space Oddities », organisé par Isabel Carmona, Swasky et Lapin.

Le cadre de nos expérimentations était Poblenou, un quartier populaire de Barcelone en voie de gentrification. Voyant disparaître toutes les petites maisons anciennes au profit de grands ensembles hôteliers sans charme, Lapin a entrepris une vaste opération de recensement dessiné et nous a très gentiment fait profiter tout au long du stage de sa parfaite connaissance des lieux.
Cependant, notre but premier était d’explorer les différentes manières de représenter l’espace, autrement que par la perspective classique.
Le premier matin Isabel nous a demandé de définir l’espace par des grandes masses : peindre d’abord le ciel et le sol, puis dessiner les bâtiments et tous les éléments solides. Pas question de se perdre dans les détails, le croquis est rapide et le résultat efficace :

Carrer de Sancho de Avila
Plus facile que la perspective sphérique à laquelle elle nous a initié le lendemain, et très décontractant…
Swasky nous a fait tourner la tête avec l’espace éclaté d’une place vue comme une boîte dont on aurait rabattu les côtés. Puis avec l’utilisation de points de vue multiples dans un même dessin pour décrire un lieu :
Terrain vague vu à partir de trois points de vue différents.
Enfin Lapin nous a fait tordre les lignes dans des perspectives curvilignes ou sphériques. Le croquis d’ensemble, ça allait encore, mais quand il a fallu partir d’un détail de premier plan pour, par contamination, introduire l’arrière-plan, j’avoue avoir eu quelques difficultés à tout faire entrer dans ma page. D’autant que je me suis laissé distraire par les reflets des bâtiments dans un pare choc d’une superbe voiture ancienne. Mais le principe est compris…

Passage d'Ali Bei
Beaucoup de pistes à explorer, donc, pour sortir du cadre habituel de notre représentation de l’espace. Et comme toujours, de belles rencontres avec des participants et des intervenants sympathiques et talentueux…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire