samedi 30 septembre 2017

Bucoliques bords de Marne au Perreux sur Marne

[ par Delphine Priollaud-Stoclet ]

Les Bords de Marne, Le Perreux sur Marne

J'habite à deux pas des bords de Marne, ravissante promenade à seulement quelques encablures de Paris ; et chaque fois que je rentre à la maison en passant par le Quai de l'Artois, je me dis : "Quand même, tu dessines au bout du monde et jamais en bas de chez toi... Ça vaudrait le coup pourtant !" J'adore reluquer les demeures anglo-normandes à colombage, ou les charmantes maisons Art Nouveau qui bordent le quai.
Et les bacs à fond plat tout en bois qui font la navette entre la ville et l'Île aux Loups, juste en face, donnent à l'endroit un charme fou. Chaque villa possède le sien, soigneusement amarré au ponton qui dessert la propriété.
Cet après-midi, la lumière orageuse tombe du ciel en fracassant la cime des arbres.
Mais rien n'empêche les mordus d'aviron de s'entraîner à la force des bras, suant et bravant courageusement le courant. Quatre adolescents squattent un ponton et se baignent en poussant des cris de sauvages. Au fond, le viaduc de Nogent.
Il règne-là comme un parfum d'impressionnisme...
Je jongle avec les reflets changeants des saules pleureurs, les mille et un verts ombrés de pourpre et de mauve, parfois saupoudrés de paillettes sanguines qui annoncent l'automne.
Derniers jours de vacances au bord de l'eau.

Les Bords de Marne, Le Perreux sur Marne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire